Tout savoir sur le championnat d’Angleterre de foot : la Premier League

Si vous aimez les paris sportifs et si vous intéressez au football européen, alors vous avez très certainement déjà parié sur une des 380 rencontres de Premier League, le championnat anglais le plus populaire d’Europe, loin devant la Bundesliga allemande, la Liga espagnole ou la Serie A italienne. Crée en 1888 sous le nom de ‘Football League’, il ne deviendra ‘FA Premier League’ qu’en 1992, abandonnant son ancien nom à la 2ème division actuelle. Ce championnat ‘so british’ est certainement le plus physique et le plus excitant de la planète.

Nous avons essayé de retracer son histoire pour mieux appréhender les enjeux de cette compétition qui voit s’affronter, chaque week-end, les 20 clubs de l’élite anglaise.

La genèse de la ’Football League’ , ancêtre de la ‘Premier League’, remonte à l’année 1888

En 1863, plusieurs décennies avant la création de la FFF, les anglais donnent naissance à la FA, la Football Association qui a pour mission d’édicter les premières règles et de promouvoir ce nouveau sport outre-manche. Au royaume de sa Gracieuse Majesté, le professionnalisme est instauré dès 1885, alors qu’il faudra attendre 1930 pour le voir arriver en France, comme indiqué dans notre histoire de la Ligue 1.

La paternité de la création de la ‘Football League’ est attribuée à William McGregor, alors directeur du club d’Aston Villa, qui cherchait désespérément à assurer un revenu régulier pour son équipe de professionnels. Il arrive à convaincre ses collègues et la FA que l’instauration d’un nombre de matches garantis par saison permettrait de fidéliser les spectateurs et d’assurer des rentrées d’argent régulières.

C’est ainsi que, le 8 Septembre 1888, la 1er édition du championnat anglais est lancée avec 12 clubs. Les règles sont assez proches du format de notre Ligue 1 : chaque club se rencontre à 2 reprises, une fois à domicile et une fois à l’extérieur. Par contre, à l’époque, une victoire rapportait 2 points seulement (pour 3 points actuellement dans les championnats européens).

En 1889, c’est Stroke FC qui remporte ce 1er titre, suivi d’un 2ème titre l’année suivante. Aston Villa, le club de William McGregor, ne remportera son 1er titre qu’en 1894, suivi de 4 autres titres jusqu’à l’année 1900.

En 1891, l’élite de foot anglaise prend le nom de ‘First Division’ et comporte désormais 14 clubs, puis grimpe à 16 clubs en 1890, 18 en 1898, pour atteindre les 20 clubs en 1905. Avant la 1ére guerre mondiale, ce sont les clubs nordistes qui monopolisent les titres de champion d’Angleterre.

1919-1939 Les championnats anglais entre les 2 guerres

La 1ère guerre mondiale a causé une interruption de 4 ans du championnat. A la reprise, pour la saison 1919-1920, les organisateurs de la FA inscrivent 22 clubs dans le championnat, aussi bien en D1 qu’en D2. La saison suivante apparaît une D3 pour les équipes du Sud, puis l’année d’après, une 3ème division pour les équipes du Nord est créé. Pendant l’entre 2 guerres, on trouve 2 triplés en championnat, celui d’ Huddersfield Town, vainqueur de 1924 à 1926, puis celui d’Arsenal, de 1933 à 1935. Les gunners réussissent même l’exploit de remporter 5 titres en 8 saisons, avant que n’arrive la seconde guerre mondiale et son intermède de 7 longues années.

1949-1991 Les hauts et les bas du football anglais d’après-guerre et la création de la ‘Football League Cup’ en 1960

C’est Portsmouth qui remporte les 2 championnats d’après-guerre, en 1949 et 1950. Ensuite, de nouveaux clubs font leur apparition tout en haut du tableau, mais pas de séries notables à rapporter. En 1958, les 2 Divisions 3 (celle du Nord et celle du Sud) n’en forment plus qu’une et la FA décide de créer un 4ème division.

En 1960 la FA crée une nouvelle compétition à élimination directe, la ‘Football League Cup’. C’est Aston Villa qui remporte ce nouveau trophée dont la popularité ira croissante avec le temps, une Cup qui est toujours très suivie de nos jours.

En 1965, le règlement évolue avec la possibilité de faire rentrer un remplaçant (un seul par équipe et par match) en cas de blessé. L’année d’après il y a toujours un seul remplaçant autorisé, mais le changement éventuel n’est plus conditionné par une blessure.

Si le football anglais monte en puissance en championnat, il prend également une place prépondérante en Europe. L’apogée de cette puissance britannique se situe dans les années 1977-1982, 6 ans pendant lesquelles 3 clubs anglais : Liverpool, Nottingham Forest et Aston Villa s’approprient la Coupe des clubs champions européens, l’ancêtre de la C1.

En 1981, pour dynamiser les matches et offrir un spectacle plus offensif, 3 points sont accordés pour une victoire au lieu de 2 points. En 1987, ce sont les matches de barrage qui sont introduits dans les divisions inférieures pour redonner de l’intérêt en fin de saison.

Si l’apogée du foot anglais a été atteinte dans les années 80, la décennie suivante a été problématique avec la montée du hooliganisme, le drame du Heysel en 1985 illustrant tristement cette période noire. Suite à ce drame, bannis de toute compétition européennes pendant 5 ans, les clubs anglais périclitent au profit des clubs italiens et espagnols qui recrutent à tout va outre-manche.

A partir de 1990, la situation se normalise et l’Angleterre atteint les demi-finales de la Coupe du monde en Italie. Mais il faudra attendre un nouveau drame, celui de Hillsborough, pour que la FA se décide à engager un vaste programme de rénovation des stades anglais. Les droits télé rapportant de plus en plus d’argent, c’est à partir de cette époque que le montant des transferts lors des mercatos d’été et d’hiver s’envolent littéralement : il est temps de tourner la page de la Football League et de commencer l’histoire de la Premier League .

1992 : Création de la ‘FA Premier League’, qui deviendra simplement ‘Premier League’ en 2007

Pour moderniser le championnat, les clubs de la ‘First Division’ démissionnent de la FA en 1992 pour créer une nouvelle société en commandite par actions¸ la ‘FA Premier League’.

L’ancienne ‘Football League’ est réduite de 4 divisions à 3, mais sans changement de format. En 1993, la première édition de la FA Premier League met en compétition 22 clubs et est remportée par Manchester United. MU fait d’ailleurs partie des 4 clubs (avec Arsenal, Chelsea et Liverpool), les ‘big four’ qui vont, à partir de maintenant, squatter le haut du tableau anglais avec quelques exceptions : 1995 avec Blackburn Rovers, et surtout 2012 et 2014 avec Manchester City, racheté et dopé depuis 2008 par les pétrodollars d’un fond d’investissement d’Abou Dabi.

En 1995, sous la pression de la FIFA qui souhaite harmoniser les pratiques du foot en Europe, le nombre de clubs anglais de l’élite est réduit de 22 à 20 clubs. En 2007, le nom du championnat anglais se simplifie et devient simplement ‘Premier League’.

A noter qu’Arsenal, le club du français Arsène Wenger, n’a plus gagné de titre depuis 2004. Quant à Liverpool, il fait disette depuis 1990. Les ‘big four’ d’autrefois sont donc un peu chamboulés actuellement !

Le palmarès des clubs anglais champions d’Angleterre avec en gras les clubs titrés ces 5 dernières années

Pos. Clubs et années avec titres de champions d’Angleterre Titre(s)
1 Manchester United 20
1908, 1911, 1952, 1956, 1957, 1965, 1967, 1993, 1994, 1996, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003, 2007, 2008, 2009, 2011, 2013
2 Liverpool 18
1901, 1906, 1922, 1923, 1947, 1964, 1966, 1973, 1976, 1977, 1979, 1980, 1982, 1983, 1984, 1986, 1988, 1990
3 Arsenal 13
1931, 1933, 1934, 1935, 1938, 1948, 1953, 1971, 1989, 1991, 1998, 2002, 2004
4 Everton 9
1891, 1915, 1928, 1932, 1939, 1963, 1970, 1985, 1987
5 Aston Villa 7
1894, 1896, 1897, 1899, 1900, 1910, 1981
6 Sunderland 6
1892, 1893, 1895, 1902, 1913, 1936
6 Chelsea 6
1955, 2005, 2006, 2010, 2015, 2017
8 Manchester City 4
1937, 1968, 2012, 2014
8 Newcastle United 4
1905, 1907, 1909, 1927
8 Sheffield Wednesday 4
1903, 1904, 1929, 1930
11 Blackburn Rovers 3
1912, 1914, 1995
11 Huddersfield Town 3
1924, 1925, 1926
11 Leeds United 3
1969, 1974, 1992
11 Wolverhampton Wanderers 3
1954, 1958, 1959
15 Burnley 2
1921, 1960
15 Derby County 2
1972, 1975
15 Portsmouth 2
1949, 1950
15 Preston North End 2
1889, 1890
15 Tottenham Hotspur 2
1951, 1961
20 Ipswich Town 1
1962
20 Nottingham Forest 1
1978
20 Sheffield United 1
1898
20 West Bromwich Albion 1
1920
20 Leicester 1
2016

Premier championnat européen en terme de chiffre d’affaire (les 4.3 milliards d’euros de CA ont été dépassés lors de la saison 2015-2016), la Premier League continue de nous faire rêver, week-ends après week-ends. Que ce soit à Old Trafford (MU), à l’Emirates Stadium (Arsenal), à Anfield (Liverpool), à l’Etihad Stadium (Manchester City), à Stanford Bridge (Chelsea) ou bien dans tout autre stade de Sa Royale Majesté, la grande histoire du foot anglais continue de s’inscrire en lettres d’or sur tous les médias du Royaume-Uni et de la planète entière. Si comme nous, vous aimez l’adrénaline générée par ce spectacle aux innombrables péripéties (comme la victoire surprise de Leicester en 2016), alors vous parierez certainement un jour sur ce championnat d’outre-manche !

Pour parier et maximiser vos paris sportifs sur l’un des prochains matches de la Premier League anglaise (sur la victoire d’Arsenal par exemple), il vous suffit de choisir la cote la plus importante affichée dans notre comparateur de cotes ci-après:

Bwin, le n°1 européen des Paris sportifs, est l’opérateur idéal pour les fans de paris en direct. Ses retransmissions vidéo gratuites en live (Liga espagnole, tournois de tennis ATP,..), sa vue multiplex permettant de suivre plusieurs matches simultanément et ses applis pour mobiles (iOS, Android) n’ont pas d’équivalent chez les autres opérateurs du marché.

Visitez: Bwin.fr